Accueil

Combats

Stade du 11e >
< Cibles

Actu, bulletins
et   archives

Rejoignez nous !

Tract en cours de distribution
Stade de Ménilmontant, article de M-T DIDES 

Destruction programmée du terrain de sport

de Ménilmontant (Paris 11e)

4 300 m²  pour les amateurs de foot, de basket, de course à pied ; des arbres ; des vestiaires ; 822 m² de jardin partagé. Le plus grand terrain public de plein air du 11e, propriété de la Ville de Paris, est
Stade de ménilmontant en 2014
menacé par un projet de logements et de … déchèterie. Les habitants du quartier disent NON.

D’un côté, la basilique Notre Dame du Perpétuel Secours et le boulodrome de Ménilmontant; de l’autre, un petit bloc d’immeubles et le jardin partagé; en face, le cimetière du Père Lachaise. Voilà ce que l’on voit du terrain de foot ou celui de basket entre les rires des jeunes, les pas encore hésitants de son enfant, qui apprend à marcher, ici, en toute sécurité.

Ici, sur le terrain d’éducation physique (TEP), au 49-53 du boulevard de Ménilmontant, Paris 11e.

Ici, où les scolaires, les copains, les moins jeunes, les vieux du 10e et du 11e, se succèdent, se croisent, se côtoient, se retrouvent, se réunissent.

Ici, où le festival de l’arrondissement, " Onze Bouge ", élit domicile, chaque année.

Ici, où l’on respire, au milieu des carrés potagers du jardin partagé.

Ici, sur le plus grand terrain public en plein air du 11éme, où les mixités sociales, ethniques, générationnelles n’ont pas besoin de se dire, puisqu’elles se vivent.

Ici, le vivre ensemble est une réalité.

Ici, où la sociabilité est à peine écorchée par les apostrophes sportives un peu crues. 

Opération Ménilmontant

Cette réalité, la municipalité l’ignore, superbement. Au nom de ‘l’opération Ménilmontant’, lancée en octobre 2011 par le député-maire, Patrick Bloche et son adjoint François Vauglin. L’élu vante un " réaménagement comprenant la création de logements, d’équipements publics et d’un espace vert ". La formule  escamote un pan entier et très
préoccupant  de ‘l’opération’ : la création, en sous-sol, sur 1 500 m², d’une déchèterie (centre de valorisation des encombrants). CVAE étonnement absent du questionnaire, adressé aux habitants en octobre-novembre 2012, au nom d’une " concertation " bien modeste : moins de 400 réponses sur 10 000 questionnaires et manifestement pas assez enthousiastes pour être publiées.

Cette opération  privatise l’usage collectif  de ce bien public.

Qu’importe. ‘L’opération’ se poursuit : architectes sélectionnés en décembre 2013; permis déposés en janvier 2015. François Vauglin, nouveau  maire, et son adjoint P. Bloche, n’a pas plus d’états d’âme que son prédécesseur. Un authentique vivre ensemble piétiné ? Il dégaine les 83, 85, 87 - le nombre varie sans cesse - logements du projet immobilier. L’espace sportif et de loisir en plein air réduit et fragmenté ? Il affirme le contraire. L’environnement dégradé ? Il prétend qu’une déchèterie, ouverte 7 jours sur 7, un nouveau parking, ce n’est pas de la pollution en plus !

Ce projet accroît la bétonisation du sol, accentue l’effet caniculaire/dôme de chaleur en raison de la densification à outrance.

Le 11e est l’arrondissement le plus densément peuplé de Paris (41 341 hab/km²), au 8eme rang des plus dotés en logements sociaux (la proportion dépasse les 20 % dans le quartier). Oser qualifier la destruction de ce dernier espace ouvert, au profit, notamment d’une déchèterie, de projet qui vise à " respecter le cadre de vie des riverains " (F. Vauglin) confine au mépris.

M-T DIDES
Rejoignez-nous, nous avons besoin d'adhérents actifs pour lancer l'alerte à temps!
Cotisation donnant droit à notre bulletin trimestriel : 50 €. /an.
Membre bienfaiteur : 100 €. ou plus.
Etudiants et chercheurs d'emploi : 10 €.
Pour écrire et envoyer vos chèques : S.O.S. Paris 103, rue de Vaugirard,  75006 PARIS
ou utilisez PayPal pour payer en ligne .   .   .   .     Adherez à S.O.S. Paris !

Plan du site
Ecrire au webmestre