Accueil

Notre équipe

A.G. 2013 >
< Bulletins
et   archives

Combats

Rechercher

Participez !

ASSEMBLEE GENERALE DE SOS PARIS

ASSEMBLEE GENERALE DE SOS PARIS

18  MARS 2013

40e exercice année 2012

                                 

      

Je vous remercie d’être venus nombreux à notre assemblée générale annuelle qui se tient cette année dans la Mairie du VIIIe arrondissement dont nous remercions le Maire de nous faire l’hospitalité.

  

Par votre présence fidèle vous témoignez d’abord votre attachement à Paris, à un Paris que nous voulons léguer intact aux générations futures avec son patrimoine et son charme et dont nous souhaitons une évolution harmonieuse respectueuse de son passé et de ses habitants.

 

Par votre présence  vous manifestez  également que vous êtes conscients que, comme à l’époque de notre création il y a 40 ans, de graves menaces, je dirais même aujourd’hui des menaces particulièrement graves, continuent à peser aujourd’hui sur le patrimoine de Paris. Nous en parlerons tout à l’heure.

 

Vous témoignez aussi de votre confiance envers SOS PARIS et vous nous confirmez que vous  considérez que notre action n’est pas inutile. Cette action est essentiellement une action de lobbying et de mobilisation de l’opinion publique. Nombreux sont parmi vous ceux qui sont membres de SOS PARIS depuis de très nombreuses années voire depuis l’origine. C’est pour ceux qui militent et se dévouent au sein de notre association un grand réconfort.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              

Je voudrais, en votre nom à tous, remercier ceux qui donnent temps, énergie et compétence à cette cause qui nous est chère, que ce soit au niveau de chaque arrondissement par une action de vigilance et de présence dans les réunions de quartier, ou sur un plan plus général pour rédiger, mettre en page et acheminer notre bulletin dont vous avez pu constater cette année encore le développement des articles de réflexion , pour tenir notre site Internet sur lequel vous pouvez même lire notre bulletin en couleur et pour assurer la marche de notre association en liaison avec notre fidèle et efficace secrétaire générale adjointe Christine Nédélec. Je ne peux citer tout le monde mais je voudrais remercier tout particulièrement notre trésorier Jean Claude Momal qui a une tache bien ingrate et notre secrétaire général Jan Wyers.

 

Toutes ces taches au sein de SOS PARIS sont lourdes et nous aurions besoin de renforcer notre équipe et aussi de la rajeunir. Je vous lancerais tout à l’heure un appel pour rejoindre notre équipe.

 

Notre assemblée sera suivie à partir de 18 heures d’un exposé de Jean Emmanuel Terrier qui
vous parlera d’un sujet politiquement très sensible et qui est aujourd’hui particulièrement d’actualité : La Petite Ceinture.

 

 

 

RAPPORT MORAL

 

L’année 2012 qui vient de se terminer était notre 40éme exercice, voila qui ne nous rajeunit pas. J’en profite pour vous rappeler nos objectifs qui restent inchangés :

Tout d’abord préserver le patrimoine immobilier de Paris en ayant toujours à l’esprit que toute démolition est une perte irréversible et que le patrimoine est une ressource non renouvelable. Il ne s’agit  pas pour nous de défendre systématiquement  tout ce qui est vieux, voire vétuste mais, avec discernement, tout ce qui, monuments ou constructions plus modestes, constitue la trame même de ce qui fait de Paris une ville unique telle que nous l’ont léguée les générations précédentes.

Par ailleurs nous ne voulons pas que Paris soit une ville sclérosée, une ville morte. Nous  admettons parfaitement l’architecture contemporaine, sans esprit de pastiche, mais à condition qu’elle soit respectueuse de son environnement. Nous disons non à l’architecture volontairement provocatrice, pas n’importe quoi n’importe où.

Enfin nous voulons que Paris soit une ville vivante et pas une ville musée, pas une ville dortoir de luxe, pas
une ville purement administrative. Nous voulons qu’elle demeure une ville à l’échelle humaine où il fait bon vivre.

En  résumé nous voulons contribuer au débat sur l’indispensable compromis entre le passé et le présent.

 

Je n’ai pas l’intention de vous détailler nos préoccupations des douze derniers mois. Vous les connaissez par la lecture de notre bulletin et lors du débat tout à l’heure vous pourrez nous interroger sur tel ou tel sujet qui vous tient à cœur.

Nous ne sommes bien entendu pas la seule association à travailler sur ces dossiers et n’avons pas  la  prétention de les  résoudre seul. Dans la salle nous avons le plaisir d’accueillir des représentants d’autres associations qui nous font l’amitié de nous manifester par leur présence  la convergence de nos actions.

 

Je voudrais seulement citer quelques dossiers majeurs et en premier lieu celui de l’extension de Roland Garros ou plus précisément la protection des  Serres d’Auteuil .Nous venons d’obtenir un grand succès, le Tribunal administratif vient d’annuler la convention signée le 11 juillet 2011 entre la ville de Paris et la FFT pour des raisons de procédure et en raison du niveau abusivement bas de la redevance prévue en rémunération de la concession de 99 ans accordée. Bien entendu la FFT a annoncé qu’elle fera appel mais c’est une première victoire qui permet de relancer le débat sur les solutions alternatives.

 

Le président évoque un certain nombre d’autres dossiers :

·         Les tours

·         Les menaces sur la rue de Rivoli (La Samaritaine)   

·         L’aménagement des rives de la Seine

·         La Grande Poste de la rue du Louvre

Je vous rappelle qu’au cours du 4e trimestre 2012 nous avons patronné à nouveau une superbe exposition de vues d’optique de Paris grâce à la gentillesse de notre déléguée du 5e arrondissement Francine de Bardies qui nous a permis d’évoquer le passé de Paris.

 

Et puisque nous sommes réunis en assemblée générale, je ne voudrais pas passer sous silence quelques difficultés auxquelles nous rencontrons :

Tout d’abord nous nous heurtons à une crise de recrutement. Je sais que beaucoup d’autres associations souffrent des mêmes problèmes et les personnes que nous rencontrons nous disent tous qu’ils sont déjà très sollicités. Nous avons de la peine à leur faire comprendre qu’en adhérant ils ne font que défendre leurs intérêts. Nos effectifs diminuent et nous n’arrivons pas à recruter de nouveaux et jeunes adhérents bien que la plupart des gens se disent soucieux de la préservation de Paris. Je vous lance donc un appel pour que chacun d’entre vous prospecte  son entourage pour nous adresser des nouveaux adhérents. Notre avenir et notre crédibilité en dépend.

 

Par ailleurs notre association fonctionne exclusivement grâce au dévouement d’un trop petit nombre de personnes dont la moyenne d’âge suit la même courbe que celle de nos adhérents.. Nous avons besoin un besoin impérieux de renforcer et de rajeunir notre équipe. Notre réseau de délégués est insuffisant pour couvrir tous les arrondissements de Paris. Nous aurions également besoin de quelqu’un pour appuyer l’action de notre trésorier, pour centraliser nos relations avec les médias, pour rejoindre l’équipe de rédaction du bulletin, pour animer notre équipe de délégués. N’hésitez pas à prendre contact avec nous, votre collaboration active nous serait précieuse.

            

Dans un instant notre trésorier va vous lire son rapport financier. Je ne veux pas déflorer le sujet mais sachez que notre situation est actuellement particulièrement précaire, ce qui limite nos possibilités d’action en particulier en matière de recours juridiques. Nous  avons décidé de porter  le montant de notre cotisation de 40 à 50 euros  tout en étant prêt à faire des exceptions  pour n’écarter personne pour des raisons financières ; mais cela ne nous permettra  pas d’équilibrer. Je remercie tout particulièrement ceux qui parmi vous – ils sont nombreux-  sont nos mécènes en joignant à leur cotisation  une contribution volontaire supplémentaire pour nous aider. Nous en avons vraiment besoin, notre survie est en jeu.

 

En conclusion je voudrais vous dire le combat pour la défense de Paris est permanent et devant les menaces quoi continuent à peser sur Paris, je demeure convaincu et j’espère que vous l’êtes également que notre combat est toujours d’actualité comme lors de notre création.

 

                                              Le Président Olivier deMonicault  

   

 RAPPORT FINANCIER exercice 2012

 

Nous clôturons l’exercice 2012 sur une nouvelle perte sensible de € 7 041 après celle déjà préoccupante de € 4 133 en 2011. Et ceci alors que les cotisations, à € 16 443, ont encore progressé de + 8,7% après déjà + 7% l’an dernier.

Cette amélioration significative, appréciable et appréciée, des recettes n’a cependant pas permis d’enrayer la détérioration du résultat courant. Négatif de  € 13 661 en 2011 il progresse à - € 16 016 en partie à raison de frais de justice. Ceci marque bien les limites de nos moyens sur ce terrain et souligne la précarité d’un fonctionnement structurellement déficitaire de longue date.

Ni les efforts des adhérents ni notre vigilance sur les charges courantes (€ 32 588 c. € 29 009, mais après € 1 993 de frais de justice) ne peuvent suffire à eux seuls à enrayer la dégradation régulière d’une situation sévèrement impactée par la hausse des tarifs administrés (Poste, loyer et charges sociales) soit près de 60% de nos charges.

C’est dire que nous restons toujours aussi tributaires de recettes exceptionnelles, aléatoires par nature, pour limiter l’incidence de la perte courante. Or en 2012, de nos contributeurs extérieurs seule la Ville nous a renouvelé son soutien pour € 6 630. S’y est, très exceptionnellement, ajouté un don privé de € 2 000.

Dans ces conditions les pertes enregistrées, incluant une part non négligeable de charges constatées et provisionnées comme telles, ont d’autant plus impacté notre structure financière que les ressources exceptionnelles ont été moindres.

Dès lors, et comme annoncé, la trésorerie s’est avérée beaucoup plus tendue. Il nous a ainsi fallu renoncer à replacer le produit du remboursement de parts détenues dans un fonds monétaire liquidé par la Banque gestionnaire. En conséquence notre portefeuille ne s’élevait plus en clôture qu’à € 7 288 contre précédemment € 11 108.

 

 

Le 25 janvier 2013                                                                               Jean Claude MOMAL Trésorier

 

COMPTE RENDU DE L’ASSEMBLEE GENERALE DU 19 mars 2013

 

Notre Assemblée Générale s’est tenue le 19 mars 2013 sous la présidence d’Olivier de Monicault dans le cadre de la Mairie du VIIIe arrondissement

Après la lecture du rapport moral et du rapport financier, de nombreuses interventions ont permis d’avoir un débat riche sur les nombreux problèmes qui préoccupent les parisiens et sur les perspectives d’avenir de SOS PARIS, témoignant de l’intérêt que portent les membres de l’association à l’avenir de Paris.

Le rapport moral et le rapport financier ont été adoptés et l’Assemblée a procédé au renouvellement de la moitié du Conseil d’administration dont le mandat arrivait à échéance.

 L’assemblée a été suivie d’une conférence de Jean Emmanuel Terrier  sur un sujet qui revient une fois de plus d’actualité : La Petite Ceinture. Notre conférencier a souligné le manque de concertation et l’incohérence qui règnent depuis des années sur ce dossier.

 

 

 

__________________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

Note descriptive sur les projets de l’année et support

de la demande de renouvellement de subvention.

Sur les actions réalisées ou en cours : la contrainte financière nous a obligé au cours des cinq dernières années à nous concentrer sur un nombre limité d’actions en partenariat avec des collectifs associatifs. Cette ligne a été maintenue en 2012 et nous avons donc confirmé notre soutien à la Coordination pour la sauvegarde du Bois de Boulogne, au Collectif de défense de la ferme de Montsouris et à l’Association de défense des riverains de la Samaritaine. Ce dernier dossier ayant appelé des recours en Justice nous en avons assumé financièrement notre part. Notre trésorerie en a été très sensiblement affectée et l’on mesure par là l’inégalité de moyens lorsqu’il faut se porter en Justice. Nous nous sommes également rangés résolument aux côtés du Collectif contre la Tour Triangle comme co-organisateurs de la manifestation du 8 décembre devant le Parc des Expositions Porte de Versailles. Notre bulletin a régulièrement informé nos adhérents des développements de chacun de ces dossiers sensibles et s’attachera à parfaire leur information en 2013. Enfin, et dans le souci constant d’accroître la visibilité de SOS Paris, nous avons renouvelé à la Mairie du 1ier arrondissement l’exposition " Paris en vues d’optique " déjà accueillie en octobre 2011 par celle du Ve arrondissement. Le vif succès rencontré par cette manifestation a de nouveau dépassé nos espérances.

Sur l’adaptation de nos moyens : pour les mêmes raisons de contrainte financière, accentuée en 2012, nous avons dû encore surseoir à la remise à niveau de notre équipement informatique aujourd’hui totalement obsolète. Les capacités mémoire renforcées il y a trois ans saturent à nouveau rendant désormais inévitable l’acquisition d’un matériel plus puissant et apte à supporter notre projet de reprise en interne de la maquette du bulletin voire d’en permettre l’édition sur place. Autre difficulté, sur laquelle nous n’avons pu obtenir de réponse opérationnelle : la reprise et la conversion d’un fichier de plus d’un millier d’adresses. L’investissement en matériel et logiciels et les honoraires d’installation et de reconfiguration n’ont donc à nouveau pas été budgété pour 2013.

Quant au bulletin : diffusé à plus de mille exemplaires et consultable en couleurs sur notre site, nous n’avons pu en assurer que trois parutions au lieu des quatre des années précédentes, mais avec une pagination moyenne portée de 16,5p. à 18,5p. Les articles de fond y ont à nouveau occupé une place de choix, entre la deuxième partie (5 p.) de l’étude de François Loyer sur " La Ville comme Patrimoine " (B 84) et le premier volet (4 p.) de celui de Régis de Savignac sur " La grande misère des églises de Paris " (B 86). Il en ira de même en 2013.

Restent en projet, si retour à meilleure fortune : une banque d’images et l’édition anglaise du bulletin. Quant à l’option d’envoi du bulletin par mail pour alléger nos coûts postaux elle n’a toujours pas trouvé d’écho significatif. Ces actions strictement subordonnées à des capacités logistique et financière rétablies restent des objectifs de moyen terme. Plus immédiatement 2013 s’inscrira dans le prolongement de 2012 pour la poursuite des actions collectives en défense du patrimoine, reconfiguration informatique et le développement du site Internet.

Comme nombre d’associations, un fonctionnement structurellement déficitaire ne peut seul y pourvoir. Aussi, l’accompli n’aurait-il pu l’être sans l’appréciable soutien de la Ville, palliant en particulier la défection de l’Etat en 2006. Son maintien est gage d’une information plurielle des Parisiens et de notre participation active aux instances de concertation avec les Pouvoirs Publics, les Elus et l’Administration. Le bilan de ce parcours commun ne peut qu’encourager à poursuivre, ce que seul le maintien de la confiance de la Ville autorisera.

 

103 RUE DE VAUGIRARD  75006 PARIS  TEL 01 45.44 63.26.  ASSOCIATION  RÉGIE PAR LA LOI DE 1901

 

 

____________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

Note récapitulative des principaux dossiers suivis par arrondissements.

(Commentaires détaillés dans les bulletins n° 84 à 86, de février à novembre 2012 )

 

\

 

Les éditoriaux :         N°84 : les tours : une fausse solution

N°85 : l’avenir de Paris

N°86: les voies sur berges

 

\

Au fil des quartiers :

 

1ier arrondissement :

Regard objectif sur le projet de La Samaritaine (B 84)

Les Halles : coûteuse canopée (B 84)

Les Halles ont perdu la tête (B 85)

2e arrondissement :

            Place des Victoires hier et aujourd’hui ( B 85)

4e arrondissement :

Quai Henri IV : projet immobilier désastreux pour l’aspect de la Ville (B 84)

Les avocats du barreau de Paris : maintien du Palais de Justice Ile de la Citée (B 85)

Palais de Justice : " La Vérité " toute nue (B 85)

Notre Dame de Paris : restauration des portails latéraux (B 85)

Le renouveau de la rue Saint-Antoine (B 86)

Ombres sur le quartier Saint-Merry (B 86)

Les nouvelles salles d’art musulman au Louvre (B 86)

5e arrondissement :

Passage des Patriarches : un projet immobilier hors contexte (B 84 et B 82) 

Hôtel de Miramion mis en vente par l’APHP (B 84)

Nouveau musée pour l’Institut du Monde Arabe ( B 85)

6e arrondissement :

Travaux rue de Rennes (B 84)

Le Théâtre de La Huchette menacé (B 85)

 

7e arrondissement :

Projet berges de la Seine : projet de recours (B 85 et B 79, B 82)

La maison de François Coppée (B 85)

Ventes inadmissibles par l’Etat : l’Hôtel de Clermont et l’abbaye de Pentemont (B 85)

D’un musée à l’autre : la passerelle Debilly (B 86)

8e arrondissement :

            Hôtel de Crillon et place de La Concorde (B 85)

            Lycée Chaptal : en danger (B 86)

            Tristes Champs-Elysées (B 86)

9e arrondissement :

Square d’Estienne d’Orves : Trinité ne rime pas avec tranquillité (B 84)

Incertitude pour l’Hôtel Choudens (B 84)

Travaux à l’Opéra (B 85)

Anciens entrepôts des Galeries Lafayette (B 85)

10e arrondissement :

Vandalisme municipal place de La République : la fontaine aux dauphins détruite pour toujours ? (B 84)

Eglise Saint-Joseph Artisan et église Sainte Rita (B 85) 

            Porte Saint-Denis hier et aujourd’hui (B 85)

11e arrondissement :

            Une déchetterie en face du Père Lachaise ? (B 84)

            Rue Godefroy Cavaignac n°8 condamné pour de l’immobilier contemporain ! (B 86)

13e arrondissement :

Démolition du buffet de la gare d’Austerlitz : les images insupportables d’un vandalisme aveugle (B 84)

La halle Freyssinet : sauvegarde en cause  (B 84 et B 83)

Avenir de La halle Freyssinet, nouveau monument historique ? (B 85)

Paris Rive Gauche : ni dupe ni complice, SOS  Paris refuse de participer au jury de concours (B 84)

ZAC Paris Rive Gauche : les tours infernales (B 85)

14e arrondissement :

            Recours de Monts 14 contre le lancement de la révision du PLU (B 84)

Rue Cassini transformée en trottoir à motos et couloir à pollution (B 86)

15e arrondissement :

            Tour Triangle : copie à revoir (B 85 et 81, 82, 83)

            Manifestation du 29 septembre: tous contre la tour Triangle (B 86)

            Pour une rue Remi Koltirine, commissaire enquêteur ! (B 86)

16e arrondissement :

Extension Roland Garros :

contribution à l’enquête publique (B 85)

la menace demeure sur les serres d’Auteuil (B84, B86 et 80, 83)

            Paris est sale : la faute aux parisiens (B 86)

            Maison de Balzac : pétition pour la sauver (B 85)

            Parc des Princes : projets des Qataris ? (B 85)

17e arrondissement :

Batignolles : encore une tour  (B 84)

Batignolles : le quartier Cardinet se hérisse de nouvelles tours (B 86)

Palais de Justice de Renzo Piano (B 85)

18e arrondissement :

            Claude Charpentier : un défenseur du patrimoine (B 86)

19e arrondissement :

            Vues d’optique hier et aujourd’hui : la Rotonde de La Villette (B 86)

 

\

Articles et analyses :

B 84 : La Ville comme Patrimoine (deuxième partie)

           Hommage à Marie de La Martinière fondatrice de SOS Paris

ZAC Clichy Batignolles : une théorie architecturale aboutit à des projets déplorables

B 85 : Des tours contre la ville

B 86 : Hommage à Remi Koltirine

Les tours encore et toujours... la " malédiction des gratte-ciel " va-t-elle encore frapper

La grande misère des églises parisiennes

 

 

103 RUE DE VAUGIRARD  75006 PARIS  TEL 01 45.44 63.26.  ASSOCIATION  RÉGIE PAR LA LOI DE 1901

 

Cette page a été constituée des documents originaux suivants:
ASSEMBLEE GENERALE DE SOS PARIS 2013.DOC
Note descriptive sur les projets de l'année et support de la demande de renouvellement de subvention 2013.doc
Note récapitulative des dossiers suivis 2012 subv2013.doc
 
Rejoignez-nous, nous avons besoin d'adhérents actifs pour lancer l'alerte à temps!
Cotisation donnant droit à notre bulletin trimestriel : 50 €. /an.
Membre bienfaiteur : 100 €. ou plus.
Etudiants et chercheurs d'emploi : 10 €.
Pour écrire et envoyer vos chèques : S.O.S. Paris 103, rue de Vaugirard,  75006 PARIS
ou utilisez PayPal pour payer en ligne .   .   .   .     Adherez à S.O.S. Paris !

Rechercher
Ecrire au webmestre