Visite participative du 22 novembre 2014, programme ci dessous . . .

 

 

 

Accueil

Notre équipe

Bulletins
et   archives

Combats
Musée transports >

Rechercher

Participez !

Musée des transports

Pour un Musée Innovant des Transports de Paris utilisant
la Petite Ceinture Ferroviaire
et la Gare d'Austerlitz

Cliquez sur l'image pour des photos de la promenade du 17 septembre 2014
Dans le cadre du Collectif pour un Musée des Transports à Paris, qui comprend l’Association des Usagers des Transports-Paris, l’Association Sauvegarde Petite Ceinture et son Réseau Ferré et SOS-Paris,

Nous vous invitons, en participation avec l’association Commune Libre d’Aligre :

Samedi 22 novembre de 14h à 17h
à une visite participative de la ZAC Bercy-Charenton (12e),
lieu prévu du futur Musée des Transports de Paris.
 
Programme de la visite :
- départ du Café alternatif, 3 rue d’Aligre (métro Gare de Lyon) : présentation du projet de Musée Innovant des Transports de Paris (MITP) ;
- Gare de Lyon : histoire rapide et situation du faisceau ferroviaire ; état des collections SNCF ;
- siège de la RATP quai de la Rapée : état des collections RATP ;
- départ en bus 24, arrivée Gare frigorifique Paris-Bercy : visite du sous-sol et de la partie en plein-air, présentation du site possible des collections permanentes et des expositions temporaires du MITP ;
- visite de la Petite Ceinture Ferroviaire dans le 12e jusqu’à la station de tramway Baron Le Roy : présentation des transports innovants possibles en lien avec le MITP, insertion dans les projets urbains de Ville de Paris, propositions à faire à la Ville de Paris pour un quartier écologique, innovant et populaire .
- Retour par le bus 24, discussion informelle au café alternatif, en particulier sur les prolongements du MITP dans le 13e (Petite Ceinture et Gare d’Austerlitz dont les anciennes écuries) et dans tout Paris.

Rendez-vous : 14 h, Café alternatif, 3 rue d’Aligre,
(Métro Gare de Lyon ou Ledru Rollin).
La visite est gratuite, ouverte à tous. Un petit dossier sera remis aux participants et les suggestions seront notées.
En comptant sur votre présence,
Bien cordialement à vous
Jacques Stambouli
(Délégué AUT-Paris 13e,
Membre du Collectif pour un Musée des Transports à Paris)

 

 
TEXTE NON DEFINITIF

Collectif pour un Musée des Transports à Paris[1]

 

I. Pourquoi un Musée des Transports à Paris ?

 

Un Musée des Transports à Paris répond à trois grands impératifs pour notre ville :

- Innovation : Paris est une ville qui doit innover aujourd’hui dans le secteur stratégique des transports, domaine où la France possède de nombreux atouts, alors que Paris comporte de nombreux points noirs.

- Démocratisation : Paris doit se démocratiser, en s’appuyant sur l’initiative des citoyens et de leurs associations, en particulier dans le secteur des transports où chacun peut apporter ses propositions, puisqu’elles concernent la vie quotidienne de toutes et de tous.

- Ouverture au monde : Paris doit s’ouvrir au monde pour accroître son développement de métropole, en valorisant son patrimoine historique et en offrant de nouveaux services attractifs, notamment en matière de transports, à ses visiteurs.

Notre ville possède un riche patrimoine transports, ou sous-utilisé. Notre collectif a choisi trois sites emblématiques, qui ont chacun un forte potentiel de développement pour un Musée des Transports à Paris :

- la Gare Frigorifique Paris-Bercy dans le secteur Bercy-Charenton (Paris 12e) ;

- la Petite Ceinture Ferroviaire qui court sur 23 km dans Paris ;

- la Gare d’Austerlitz (Paris 13e).

Nous proposons de réveiller ces " belles endormies " des transports pour faire un Musée Innovant des Transports de Paris (MITP), utilisant la Petite Ceinture Ferroviaire et la Gare d’Austerlitz. Ce Musée Innovant n’existe pas encore à Paris, alors qu’il existe à Londres, Berlin ou Bruxelles : le London Transport Museum attire 350 000 visiteurs par an[2].

 

 II. Contenu du Musée Innovant des Transports de Paris

 

1. Nous proposons de faire d’une partie de la Gare Frigorifique Paris-Bercy (59 000 m2 sur deux niveaux, dans la ZAC Bercy-Charenton, 12e arrondissement), en bordure de Seine, de la Petite Ceinture Ferroviaire et du tramway T3, le lieu des collections permanentes et des expositions temporaires du Musée Innovant des Transports de Paris.

Les collections permanentes doivent comprendre un choix des matériels de transport de voyageurs et de marchandises, utilisées dans l’espace francilien, datant surtout d’après la révolution industrielle, de 1800 à nos jours. Ces collections sont aujourd’hui dispersées (Musée de l’AMTUIR[3]  à Chelles, matériel RATP à Villeneuve Saint-Georges, matériel SNCF à Mulhouse, collections de constructeurs comme Renault etc.). La Ville de Paris pourrait les rassembler sur un espace d’environ 10 000 m2.

Les expositions temporaires seraient axées sur les innovations concernant les transports franciliens, donnant aux constructeurs (Alstom, Siemens, Bombardier, Heulliez, Bolloré, Renault, PSA etc.), aux exploitants (RATP, SNCF, Société du Grand Paris, Transdev etc.), aux collectivités territoriales, aux inventeurs de toutes sortes, une surface de présentation d’environ 10 000 m2. Des événements importants concernant les transports franciliens pourraient s’y tenir : concertation sur les grands projets, réunions professionnelles, congrès associatifs…

 

 2. Nous proposons de faire de la Petite Ceinture Ferroviaire le lieu de circulations touristiques et innovantes de véhicules de transports, dans le respect de cette trame verte remarquable, en lien avec le Musée Innovant des Transports de Paris :

-         la Petite Ceinture Ferroviaire peut être le lieu de jardins partagés, de maraîchage biologique dont les produits seront distribués par des draisines (véhicules ferroviaires actionnés par l’énergie humaine) au niveau de ses gares   ;

-         elle peut être le lieu de transports ferroviaires touristiques légers (traction électrique à petite vitesse avec batteries) ;

-         elle peut être l’occasion de nouvelles destinations touristiques en lien avec le nouveau Musée Innovant des Transports ;

-         elle peut être le moyen d’exploiter en grandeur nature les innovations transports présentées au Musée par les constructeurs et les exploitants : nouveaux métros, nouveaux tramways…

 

3. Nous proposons de faire de la Gare d’Austerlitz, sous-utilisée,  grâce à son raccordement à la Petite Ceinture Ferroviaire, "le pôle majeur des transports touristiques de Paris doté d’un lieu d’exposition sur les transports:

-         bus touristiques allant au Musée Innovant des Transports ;

-         bateaux touristiques de la Seine, faisant escale quai d’Austerlitz ;

-         trains touristiques évoqués plus haut et utilisant la Petite Ceinture Ferroviaire ;

-         transports collectifs touristiques à cheval à partir des anciennes écuries de la gare, datant de 1868, dans un quartier qui fut, de 1639 à 1906,  celui du marché aux chevaux de Paris ;

-         expositions légères, plus près du centre de Paris, dans une gare en rénovation jusqu’en 2024, attirant du public vers le Musée Innovant des Transports de Bercy-Charenton.

Le Musée Innovant des Transports de Paris apportera alors vraiment un supplément, par exemple par rapport à celui de Londres : ce sera un Musée Vivant, Roulant, Navigant des Transports, historique, écologique et ludique, fonctionnant en réseau avec d’autres lieux emblématiques des transports parisiens.

 

III. Avantages de ce projet pour Paris

 

-avantages économiques : la Ville de Paris augmentera son offre touristique (potentiel de 350 000 visiteurs comme à Londres) ; elle offrira une vitrine pour les innovations en matière de transports, en particulier en reliant l’écologie et la révolution numérique ;  elle démontrera ses capacités à l’échelle internationale à améliorer sa qualité de vie et son efficacité, ce qui augmentera son attractivité économique ;

-avantages culturels et  sociaux : la Ville de Paris réutilisera et préservera un patrimoine industriel important (patrimoine bâti, roulant,  et culturel) ; elle créera  des emplois liés à ces objectifs ;

-avantages écologiques : la Ville de Paris aménagera enfin de façon pérenne une friche ferroviaire laissée en bonne partie à l’abandon en lui donnant une vocation de trame verte ferroviaire innovante ;

-avantages démocratiques : la Ville de Paris fera participer tous les Parisiens aux enjeux des transports et d’urbanisme : en organisant les concertations nécessaires ; en travaillant, comme à Londres, avec les associations ; en associant tous les Parisiens au projet de Musée Innovant des Transport de Paris (MITP), dans le cadre du budget participatif de la Ville de Paris.

 

Une grande opportunité pour la Ville de Paris

 

La Ville de Paris, en créant un Musée public Innovant des Transports sur les trois lieux proposés peut jouer un rôle fédérateur vis-à-vis des nombreux acteurs du transport. Elle en a les capacités en utilisant des éléments du patrimoine ferroviaire existant, non-exploité ou sous-utilisé, sur lesquels elle peut intervenir. Le coût des investissements pour ce projet – pour 20 000 m2 de surfaces d’expositions – peut être estimé à environ 20 millions d’euros. Ces investissements nous semblent correspondre à des investissements possibles de la Ville, par exemple dans le cadre du budget participatif, à condition de les étaler sur deux tranches de travaux de 10 millions d’euros chacune.

L’Etat, d’autre part, ne saurait se désintéresser de ce projet, qui créerait un Musée parisien attirant des visiteurs à l’échelle nationale et internationale ; et la Région devrait être intéressée par la création d’un lieu de dépôt, dans l’espace francilien, des matériels anciens de transport à fin de rénovation, servant non seulement pour le Musée des Transports Paris, mais pour d’autres musées en région ou à l’échelle nationale.

Les coûts de fonctionnement pourraient être pris en charge par la Ville, mais aussi fortement par des sponsors, des donateurs, et des acteurs des transports qui pourraient promouvoir leurs activités lors d’expositions temporaires, de congrès ou d’évènements, comme cela se passe à Londres où le budget du Musée est équilibré.

Ces éléments doivent maintenant être portés à la connaissance de tous les acteurs concernés, discutés, complétés, pour inaugurer d’ici quelques années le Musée Innovant des Transports de Paris.

 

Le 12 octobre 2014



[1] Ce collectif regroupe trois associations parisiennes : Association pour la Sauvegarde de la Petite Ceinture et de son Réseau Ferré, Association des Usagers des Transports-FNAUT-Ile-de-France, SOS Paris.

[2] Cf. site Internet du London Transport Museum.

[3] Association pour un Musée des Transports Urbains, Interurbains et Ruraux, association amie de la FNAUT (Fédération Nationale des Associations d’Usagers des Transports)

Rejoignez-nous, nous avons besoin d'adhérents actifs pour lancer l'alerte à temps!
Cotisation donnant droit à notre bulletin trimestriel : 50 €. /an.
Membre bienfaiteur : 100 €. ou plus.
Etudiants et chercheurs d'emploi : 10 €.
Pour écrire et envoyer vos chèques : S.O.S. Paris 103, rue de Vaugirard,  75006 PARIS
ou utilisez PayPal pour payer en ligne .   .   .   .     Adherez à S.O.S. Paris !

Rechercher
Ecrire au webmestre