Accueil

Notre équipe

Combats
Mur de discorde >

Rechercher

Actus et
archives

Participez !

Le mur de la discorde
 
Voir aussi l'éditorial
du bulletin n°70

Le Mur pour la Paix 2000

 

Enfin ! Un dossier sur l’ensemble de l’affaire (1999-2008)

 

La polémique autour du maintien illégal de ce monument privé sur le Champ de Mars en est à sa huitième année ! Elle est régulièrement relancée par des déclarations ou des articles de presse qui ne font guère avancer le dossier et qui, plus récemment, font même  craindre le pire avec l’annonce d’un « sursis » de deux ans proposé par l’Hôtel de Ville et le ministère de la Culture. Associations, riverains, élus de l’arrondissement et de nombreux Parisiens craignent qu’une « régularisation » sous la forme d’une « occupation temporaire exceptionnelle d’une durée de deux ans » (selon les mots même du Maire de Paris) grâce au dépôt d’un « permis de construire précaire » ne conduise, de guerre lasse, à une éventuelle pérennisation du monument. SOS Paris avait déjà sonné l’alarme dans son bulletin no 70 en soulignant qu’il faut « se méfier du provisoire qui dure. »

 

Ce qui est étonnant, c’est que jusqu’à présent, personne n’avait fait le point sur l’évolution de ce dossier depuis 1999, année de l’implantation illégale, mais encore provisoire, du monument.  Eh bien ! C’est désormais chose faite. En effet, SOS Paris vient de recevoir un document inédit qui est mis en ligne dans son intégralité sur notre site : http://sosparis.free.fr. Intitulé  Une concession à perpétuité ? L’affaire du Mur pour la Paix 2000, il a été rédigé par Gérard Roubichou, Secrétaire général du Comité d‘Aménagement du VIIe Arrondissement – une association qui travaille en liaison avec SOS Paris.

 

L’auteur y reconstitue les étapes parfois rocambolesques de cette affaire depuis 1999 jusqu’en novembre 2008 en s’appuyant sur de très nombreuses pièces (correspondances, articles, déclarations publiques des principaux protagonistes publics ou privés) jusque là jamais rassemblées qui sont enfin publiées dans un ensemble structuré. L’auteur y révèle les méandres inconnus et inimaginables qui ont conduit à la création de cet « ovni juridique » (selon l’expression d’un journaliste) et à la situation ubuesque qui dure encore et que « le sursis de deux ans » est loin de faire considérer comme résolue. On trouvera dans ce document de sérieuses interrogations sur les implications financières, gestionnaires et légales liées à l’occupation sans aucune autorisation d’un lieu public (et quel lieu public !) par un monument privé dont le propriétaire serait même, selon un courrier récent émanant d’un haut représentant du ministère de la Culture, « actuellement inconnu »!!!

 

Peut-on aller jusqu’à imaginer qu’au vu de l’ensemble du dossier, les pouvoirs publics concluront que le « sursis » doit être considérablement réduit et, mieux encore, annulé, et le transfert du monument sur un autre site exigé dans les plus brefs délais aux frais du ou des propriétaire(s) de l’œuvre (si on les identifie !)? C’est notre souhait le plus vif ! En tout cas, le débat est maintenant porté sur la place publique avec certaines pièces à conviction…

---------------------------------------------

Gérard Roubichou exerce, à titre bénévole, depuis avril 2004, les fonctons de Secrétaire général du Comité d’aménagement du VIIe Arrondissement, association Loi de 1901, créée en 1965. Ses Statuts lui fixent pour objet, notamment, « de veiller au respect et à la bonne application des règles d’urbanisme, en particulier du POS et du PSMV du Secteur Sauvegardé du 7ème arrondissement ; de lutter par tous moyens légaux, éventuellement en entreprenant des actions en justice contre tout projet, toute décision, tout acte ou tout événement qui seraient susceptibles, directement ou indirectement, de porter atteinte au patrimoine, à l’esthétique ou plus largement l’environnement du 7ème arrondissement ; et plus généralement de prendre l’initiative de toute action utile à l’intérêt général du 7ème arrondissement » (Art. 2 des Statuts).  

                                                                                                                

Livre de Gérard ROUBICHOU

Rejoignez-nous, nous avons besoin d'adhérents actifs pour lancer l'alerte à temps!
Cotisation donnant droit à notre bulletin trimestriel : 50 €. /an.
Membre bienfaiteur : 100 €. ou plus.
Etudiants et chercheurs d'emploi : 10 €.
Pour écrire et envoyer vos chèques : S.O.S. Paris 103, rue de Vaugirard,  75006 PARIS
ou utilisez PayPal pour payer en ligne .   .   .   .     Adherez à S.O.S. Paris !

Rechercher
Ecrire au webmestre