Accueil

Combats

Fondation LVMH >
< Cibles

Actu, bulletins
et   archives

Rejoignez nous !

Fondation LVMH (Louis Vuitton , Moët et Chandon, Hennessy)
 
Grand prix de la casserole parisienne
Mardi 31 mai 2011

FONDATION LVMH
ou le bétonnage du Bois de Boulogne

 
L’affaire, instruite dans le plus grand secret, sans aucune concertation préalable, commence à la découverte d’un permis de construire.
On notera la date du 8 août, à croire, au vu de nombreuses autres affaires, que les fonctionnaires de la Ville de Paris ne travaillent que pendant les vacances ! Mais la Coordination surveille les en permanence les agissements sournois de notre Maire.
Extraordinaire ! Comment peut-on construire 1,2 hectares à 46 mètres de hauteur dans le Bois de Boulogne, espace boisé classé, inconstructible !
M. Delanoë, qui clame haut et fort sa défense de l’environnement et des espaces verts, édicte des règlements assez flous pour lui permettre de satisfaire tous ses caprices et toutes ses folies.
Ainsi le PLU, que la Coordination a attaqué avec succès, faisant annuler jusqu’au Conseil d’Etat deux articles relatifs aux espaces verts et boisés classés (UV et N), a créé les S.T.C.A.L. : Secteur de Taille et à Capacité d’Accueil Limitée.
Présentés comme une possibilité de construire de petits équipements, d’un seul étage, nécessaires à la surveillance et à l’entretien des espaces verts, cette réglementation a été habilement contournée. Dans le flou règlementaire, 1,2 ha est une taille limitée ! Dans les Bois de Paris, le règlement ne fixe aucune hauteur maximale (32 mètres dans Paris, respectés comme on sait !). On sait que la population grandit, mais 46 m pour 1 étage c’est un peu juste, alors que les logements sociaux ont 2m70 par niveau. Mais astuce grossière, il n’y a pas d’étage : seulement des mezzanines … (pourtant désignées « stairs » dans les plans originaux en anglais).
Et puis le bâtiment n’est qu’un nuage de verre « transparent » ! Encore une canopée ! (Ne pas oublier une énorme structure en béton …)
Capacité limitée : A vous de juger : 5.000 visiteurs ! Heureusement les parkings sont interdits dans les Bois et, comme chacun sait, au voisinage du Jardin d’Acclimatation, il est très facile de stationner ! Il est vrai que ce n’est pas gênant pour les populations incultes et défavorisées du XVIème et de Neuilly qui pourront venir à pied se cultiver dans le musée à la gloire du patron du groupe LVMH (concessionnaire du Jardin d’Acclimatation : dans le très chic XVIème on ne concède qu’aux riches : Guazzani, Lagardère,…).
 
Faute de concertation, un recours fut déposé dès l’affichage du permis de construire.
Malheureusement on connaît la rapidité de la justice … et aussi la réactivité de la Municipalité à produire ses mémoires. En effet plus le temps passe, plus le centre culturel sera sorti de sa fondation et plus il sera difficile d’arrêter les travaux.
Janvier 2011 la justice a reconnu que le permis de construire était illégal.
Commence alors une épopée inimaginable !
- La Ville ordonne bien l’arrêt des travaux, mais donne 5 mois, oui 5 grands mois, pour « mettre le chantier en sécurité » ! Grossière manœuvre en attendant les contre-attaques.
- S’il y a totale absence de concertation avec les citoyens, nos élus de droite et de gauche se concertent pour déposer rigoureusement le même amendement lors d’une séance de nuit à l’Assemblée Nationale qui débattait sur le livre numérique !
Par ce « cavalier législatif » le Centre culturel LVMH, qui doit abriter les collections privées de son fondateur, est reconnu d’intérêt public ! A quoi sert donc la Justice ?
- Parallèlement à l’appel sur l’annulation du permis, la Ville dépose un référé pour l’annulation du sursis à exécution. Comme par hasard, le tribunal accepte la reprise des travaux
La bataille continue sur tous les fronts. Car si on laisse faire, avec les autres projets que vous connaissez, c’est bientôt tout le Bois qui sera « dé-naturalisé ».
Marc SERVEL DE COSMI
Coordination de Sauvegarde du Bois de Boulogne
Rejoignez-nous, nous avons besoin d'adhérents actifs pour lancer l'alerte à temps!
Cotisation donnant droit à notre bulletin trimestriel : 50 €. /an.
Membre bienfaiteur : 100 €. ou plus.
Etudiants et chercheurs d'emploi : 10 €.
Pour écrire et envoyer vos chèques : S.O.S. Paris 103, rue de Vaugirard,  75006 PARIS
ou utilisez PayPal pour payer en ligne .   .   .   .     Adherez à S.O.S. Paris !

Plan du site
Ecrire au webmestre