Accueil

Notre équipe

Bulletins
et   archives

< Combats
Stade Jean Bouin >

Rechercher

Participez !

Le stade Jean Bouin
 
Grand prix de la casserole parisienne
Mardi 31 mai 2011

LE NOUVEAU STADE JEAN BOUIN
ou le sacrifice du sport scolaire et amateur

 
Une promesse faite au Stade Français:
Une promesse faite au Stade Français:
La Mairie de Paris annonce en 2006 la destruction du stade omnisports Jean-Bouin utilisé par plus de 6000 sportifs amateurs afin d’y édifier un stade de 20 000 places uniquement dédié à l'équipe professionnelle de rugby du Stade Français.... A 10 mètres du Stade du Parc des Princes qui accueillait la Coupe du Monde de Rugby en 2007....
 
Le Maire de Paris respectait ainsi une promesse faite en 2005 " à Max Guazzini et à son équipe de rugby un stade de 20 000 places digne de leurs exploits. Je tiendrai cette promesse et la ville de Paris mènera à bien ce projet ". Et d’ajouter : " Il faudra peut-être faire tenir un édredon dans une valise mais nous le ferons ".
 
En 2007, la ville de Paris lance un concours international d’architecte pour la construction du futur stade de rugby. Aucune concertation n’a lieu: ni les riverains, ni le club résident Paris Jean Bouin, ni les sous concessionnaires, ni la Mairie du 16e, ni la Mairie de Boulogne n’ont été invités à la moindre réunion de réflexion. Seuls Max Guazzini et le staff du SF participent à l’élaboration du projet. Le terrain de hockey sur gazon, la piste d’athlétisme sont supprimés car Max Guazzini veut un stade " chaudron " qui sera exclusivement réservé à la pratique du rugby de haut niveau.
La Mairie de Paris, promet de mettre à la disposition des 4500 scolaires et association sportives en mal de terrain, des installations de remplacement sur les pelouses de l’hippodrome d’Auteuil, aménagements réduits en raison des règlements régissant ce monument naturel classé parisien... La Mairie de Paris oublie également de préciser que ce site est occupé 35 jours par an dont près des 2/3 en semaine par des courses hippiques de septembre à juin soit durant l’année scolaire et donc inaccessible ces jours...
Pour justifier le projet de Jean Bouin, Bertrand Delanoë affirme qu’" il n’y aura pas le moindre coup de pioche sur Jean Bouin tant que les pelouses d’Auteuil n’auront pas été livrées ", affirmations reprises par Messieurs Cherki et Vuillermoz, adjoints au Maire de Paris chargés des sports...
 
Le 18 octobre 2009, plus de 6 500 personnes manifestent le 18 octobre 2009 pour défendre le sport scolaire et associatif et réclamer le maintien de l’omnisport.
 
Eté 2010, le stade est par terre et depuis septembre 2010, 7 000 scolaires s’entassent sur un stade prévus pour 3 500 enfants ou prennent le car.
Juin 2011: 2 épreuves d'athlétisme du baccalauréat ont été annulées cette année faute d'installations adaptées.
 
Un financement anachronique :
La construction du nouveau stade uniquement dédié à une SASP, société anonyme sportive professionnelle, sera entièrement financée par le contribuable parisien, sans appel de capitaux privés.
A titre de comparaison Mr Jacques Lorenzetti, président du Racing Metro, va financer personnellement son projet de stade qui sera de 32000 places en configuration rugby et de 40000 places en configuration concert. Le financement de ce stade (180M€) sera totalement privé et ne coûtera pas un centime aux contribuables des Hauts de Seine.....
Coût du projet en 2007 : 111 millions d’euros réévalués de 35% en 2008 à 247M€. La facture s’allonge alors que le nouveau stade n’est pas encore sorti de terre.
A combien s’élèvera la note payée par les Parisiens lors de l’inauguration du Stade ?
Aujourd’hui le montant du projet et des infrastructures annexes dépassent les 200 millions d‘euro à la charge des contribuables parisiens...

Bertrand BIETTE
Comité Défense du sport de Proximité

Bertrand BIETTE
Rejoignez-nous, nous avons besoin d'adhérents actifs pour lancer l'alerte à temps!
Cotisation donnant droit à notre bulletin trimestriel : 50 €. /an.
Membre bienfaiteur : 100 €. ou plus.
Etudiants et chercheurs d'emploi : 10 €.
Pour écrire et envoyer vos chèques : S.O.S. Paris 103, rue de Vaugirard,  75006 PARIS
ou utilisez PayPal pour payer en ligne .   .   .   .     Adherez à S.O.S. Paris !

Rechercher
Ecrire au webmestre